En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, veuillez consulter nos conditions d'utilisation.

Plus d'informations
Dorothée, le don de soi via la médecine chinoise
A la découverte d'un métier insolite

Publié le 17/07/2017 | 5401 vues

Aérobic
Alicament
Amaroli ou urinothérapie
Analyse bioénergétique
Anmma (massage)
Anthroposophique (Médecine)
Apithérapie
Aromathérapie
Art Thérapie
Auriculothérapie
Bach (thérapie florale de)
Balnéothérapie
Bates
Bio énergétique
Biodanza
Biofeedback
Biologie totale
Biomagnétisme humain
Chiropratique
Chirurgie psychique
Ayurvéda
Coaching de vie
Counseling

 

Praticienne en médecine chinoise, Dorothée a appris cet art ancestral pour apporter bien-être et mieux-vivre aux autres, dans une démarche d'une meilleure connaissance de soi.

 De nature empathique et optimiste, Dorothée est une jeune femme hyperactive, dotée d'un tempérament déterminé et avide de connaissances. Passionnée par la médecine chinoise, sa philosophie et sa pratique, elle se documente sans cesse pour perfectionner ses connaissances de cet art plurimillénaire.  

 Dorothée

Une femme, une histoire....

Dorothée a eu une enfance heureuse avec des parents très pris par leur profession. Son père travaillait dans l'aéronautique et sa mère était physiothérapeute et praticienne en shiatsu. Du coup, elle passait beaucoup de temps avec sa grand-mère, passionnée par les plantes thérapeutiques. Souffrant de problèmes de santé, Dorothée supportait très mal les traitements médicaux classiques, sources d'allergies. Sa famille privilégie, alors, des thérapies alternatives à la médecine classique. En grandissant, les problèmes de santé de la jeune fille vont en s'améliorant. "Cette période difficile a surement conditionné ma vie en contribuant à développer ma passion actuelle" confie la jeune femme.

Mais, à l'âge des choix professionnels, Dorothée, passionnée aussi par la musique, hésite. Le bac en poche, elle envisage une carrière de musicienne mais la pression familiale l'encourage à passer un BTS de comptabilité-gestion. Ressentant intuitivement que, peut-être un jour, elle aurait son entreprise à gérer, elle décide de poursuivre ses études. Pendant trois ans, elle s'ennuie auprès de camarades très cartésiens. Elle se souvient: "je n'étais pas du tout dans mon élément, l'atmosphère quotidienne était pénible". Souhaitant retrouver de l'allant, Dorothée a un déclic et décide, alors, de s'orienter vers les médecines douces. 

Après mure réflexion, elle choisit d'apprendre la médecine chinoise en parallèle de sa formation en comptabilité-gestion. "Dès que je me suis intéressée à la médecine chinoise, j'ai su que c'était ma voie. J'ai été attirée par le rapport à la nature de cet art, les éléments, le yin et le yang, les saisons". Hyperactive et motivée, Dorothée étudie la comptabilité la semaine et part le week-end, à une centaine de kilomètres de là, pour sa formation en médecine chinoise. Elle commence son cursus par l'apprentissage du Tui Na, le massage traditionnel chinois et c'est la révélation. Elle découvre une philosophie différente de la médecine classique où la consultation s'effectue non pas lorsque le patient est malade mais de façon régulière, en entretien, pour rester en bonne santé. Passionnée par cet apprentissage, Dorothée se demande, néanmoins, comment elle va pouvoir vivre de la médecine chinoise.

Bien décidée à réaliser un stage dans un hôpital en Chine, elle travaille à mi-temps comme comptable pour financer le projet. Puis, elle s'envole à la découverte de la médecine chinoise traditionnelle pratiquée dans son environnement naturel. Cette immersion de six semaines lui laisse un souvenir extraordinaire et la motive à poursuivre ses études. Elle repart pour quatre années d'apprentissage de l'acupuncture, tout en travaillant dans la comptabilité pour subvenir à ses besoins. A la fin de ses études, son diplôme en poche, elle continue à partager son temps entre ses patients et son boulot de comptable.

Et puis, un jour, suite à une mésaventure, Dorothée perd son travail et sa sécurité financière. Elle se remémore ce moment délicat: "ce fut un facteur déclenchant  bénéfique puisque j'ai pris mon bâton de pèlerin, je me suis rendue à la banque qui a accepté de me suivre dans le projet d'ouverture d'un centre dédié à la médecine chinoise. J'ai eu de la chance parce que, à ce moment là, je venais de décrocher un contrat avec une entreprise qui voulait offrir des journées bien-être à ses collaborateurs. C'est ainsi que j'ai ouvert mon institut, il y a deux ans".

Un métier, une journée?

La jeune femme débute sa journée par des exercices de qi gong, gymnastique traditionnelle chinoise fondée sur la respiration et la maîtrise de l'énergie avant d'accueillir ses premiers clients. Un rituel incontournable comme l'explique Dorothée: "pour être bien avec les autres, il faut déjà soi-même être bien. J'ai besoin de respirer, expirer, écouter mes organes, mon corps et j'adapte mes journées à la force que j'ai". Dorothée débute la journée à 9h ou 10h, elle reste attentive à ne pas surcharger son emploi du temps. Pour rester au top, elle prend garde d'alterner les soins peu fatigants avec ceux demandant une grande énergie.   

 

Dorothée en cabine

 

Avant de débuter une séance de massage Tui Na, Dorothée prends le pouls chinois, fait une cartographie de la langue, observe les cheveux et le teint. Elle s'en tient là alors que, en Chine, le médecin traditionnel contrôle aussi les poils, les selles et les urines. Pour en savoir plus, Dorothée interroge ses patients et obtient ainsi des indications thérapeutiques qui vont orienter le massage Tui Na. C'est un travail sur les méridiens et l'énergétique adapté aux besoins ponctuels du patient selon le diagnostic établi.

"Lors d'une première séance, la pratique reste basique car la personne n'a pas forcément envie de se livrer. Ensuite, pour les séances suivantes, j'essaie de comprendre les facteurs émotionnels, sources de blocage" explique Dorothée. La médecine chinoise part du principe que 80% des maladies sont d'origine émotionnelle et le patient doit être considéré dans sa globalité. Dorothée désire donner aux gens l'envie d'être bien avec eux-mêmes. Comme elle l'explique: "au delà du massage Tui Na, de l'acupuncture, de la digitopuncture, la personne qui fait la démarche d'aller rencontrer un praticien en médecine énergétique fait aussi la démarche de mieux se connaître"

Des clients, des anecdotes...

Dans cette démarche particulière, des relations de confiance fortes s'établissent au fil des séances. Et puis, à côté de cela, des personnes se présentent pour un massage Tui Na par simple curiosité. Passionnée par son métier, Dorothée se nourrit du contact avec ses patients.

Massage assis

 

Elle se souvient d'un vieux monsieur du quartier. "Un jour, il est venu me voir avec le dos bloqué. Aujourd'hui, il me remercie toujours. Il voit la vie autrement. Il a retrouvé la joie de vivre. Il revient régulièrement pour conserver cette belle énergie".

Quelquefois, les rendez-vous se passent moins bien, notamment avec les clients qui font l'amalgame avec les massages érotiques. Aujourd'hui, Dorothée s'en amuse plus qu'elle s'en offusque, bien qu'elle reconnaisse une certaine gêne quand une demande particulière est formulée au moment même du massage. Heureusement, le cas ne se présente que rarement.

Et demain?

A court terme, Dorothée a de nouveaux projets. Elle aimerait reprendre des études pour passer un BTS esthétique-cosmétique: "le domaine de l'esthétique me plaît dans le sens où je pourrai embellir les gens, à la fois, de l'intérieur et de l'extérieur. En plus, c'est un diplôme qui me permettrait d'enseigner, j'aimerais beaucoup transmettre mon savoir, les techniques de bien-être, l'art du massage et même la médecine chinoise". Aujourd'hui, le plus difficile reste le regard des gens face à la médecine chinoise, il y a une certaine méfiance et beaucoup ont encore du mal à franchir le pas. Dorothée ressent une baisse d'activité par rapport à la conjoncture mais elle reste confiante.

La médecine chinoise tend à se développer en Occident, elle commence même à intéresser certains hôpitaux et des médecins généralistes. A celui qui voudrait devenir praticien en médecine chinoise, Dorothée conseille un apprentissage complet et soutenu. Elle explique: "ce n'est pas un domaine dans lequel il est possible de survoler les choses. C'est un vaste sujet qui demande des années d'études et un approfondissement constant. C'est l'apprentissage d'une vie".   

Lise Boisselier



 


Contacter ce professionnel
3
0
Likes Facebook
1
Fiches pratiques
0
Recommandations
0
Conseils
Réputation
Dorothé, Médecine alternative
Aix-les-Bains
Site web     Téléphone
Bon plan
Tarif : sur demande

Partager sur les réseaux sociaux

Commenter sur les réseaux sociaux


Inscription gratuite à la newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir tous les mois les reportages, bons plans, promotions des professionnels

Les réalisations
Pierre - Médécine Chinoise par Pierre Meunier
Pierre - Médécine Chinoise par Pierre Meunier
 par Catherine Clavier
 par Isabelle Joseph
Diplôme médecine traditionnelle chinoise de liption par Dorothé DEGENEVE
Pierre - Médécine Chinoise par Pierre Meunier
Certificat de médecine traditionnelle chinoise à l’hôpital de Guilin (Chine) par Dorothé DEGENEVE
 par Fréderic Barbey
Sandrine - Thérapeute en Traumatisme par Sandrine Christophe
Emilie  - Réflexologie plantaire par Emilie Moizard
 par Anastasia Venediktova
Pierre - Médécine Chinoise par Pierre Meunier
Professionnels recommandés
Dorothé, Médecine alternative à Aix-les-Bains
s'est inscrit
Isabelle, Médecine alternative à Berville
s'est inscrit
Emilie, Médecine alternative à Paris
s'est inscrit
Sandrine, Médecine alternative à Paris
s'est inscrit
Céline, Médecine alternative à Alan
s'est inscrit
Simplicité
L'utilisation du site est simple. Il suffit d'indiquer son prénom, son email et votre code postal. La géolocalisation permet au moteur de recherche de vous proposer le professionnel de confiance près de chez vous.
Confiance
Chaque fiche de professionnel inscrit est contrôlée et vérifiée par notre équipe éditoriale. Nous contrôlons les profils pour proposer à nos utilisateurs des professionnels de qualité.
Qualité
La qualité des profils proposés est notre principale préoccupation. Les évaluations et les recommandations sont fournies par des utilisateurs réellement inscrits.