En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, veuillez consulter nos conditions d'utilisation.

Plus d'informations

Traducteur et interprète, des métiers passionnants

Publié le 05/07/2015 | 569 vues

Face à la mondialisation et aux pays émergents, les traducteurs et interprètes voient de nouveaux marchés s'ouvrir à eux. Pour se faire une place dans ces métiers, il est conseillé de choisir judicieusement son domaine d'intervention et de se spécialiser dans les langues de demain.

Des domaines d'intervention multiples

La France compte environ 12 000 traducteurs et interprètes. Les deux métiers se complètent mais comportent une distinction fondamentale. Le traducteur travaille autour de l'écrit alors que l'interprète intervient à l'oral.

Le traducteur

Métier: traducteur

Chargé de transposer des textes d'une langue à une autre, le traducteur doit avoir de réelles qualités rédactionnelles pour ne pas dénaturer le sens du texte originel. Majoritairement indépendants, les traducteurs exercent leurs talents dans des secteurs différents. Dans l'édition, le professionnel est amené à travailler sur des romans, des nouvelles, des essais, des guides pratiques ou encore des livres de cuisine. Dans la presse, il est sollicité pour traduire des dossiers, des articles, des reportages, des brèves ou des interviews. A côté de ces traducteurs plutôt généralistes cohabitent des spécialistes techniques. En effet, dans certains domaines, par exemple scientifique, économique ou judiciaire, le traducteur doit maîtriser parfaitement le vocabulaire spécifique, aussi bien dans sa langue maternelle que dans celle qu'il est chargé de traduire.     

L'interprète

Spécialiste de la traduction orale, l'interprète intervient, en simultané ou pas, pour transposer un discours d'une langue à une autre. Conférences, réunions, audiences des tribunaux... Là encore, les domaines d'intervention sont nombreux et demandent parfois des spécialisations dans des secteurs pointus. Dans la plupart des cas, l'interprète est sollicité pour travailler en simultané. L'exercice reste difficile même pour les plus aguerris car il exige une grande réactivité, beaucoup de concentration et une résistance certaine au stress. Le rythme est soutenu et ne laisse pas la place aux hésitations. De plus, l'interprète doit posséder une bonne culture générale et un esprit d'analyse rapide et subtil pour éviter de déformer le sens du discours.   

 

Formation et débouchés

Quelles langues choisir?

Les métiers d'interprètes ou traducteurs se préparent soit à l'université en filière LEA (Langues Etrangères Appliquées) ou dans les écoles spécialisées. Pour trouver sa place dans cet univers professionnel concurrentiel, il est important de s'orienter, dès la formation initiale, vers les langues de demain ou vers celles où la demande est forte. Près de 7000 langues vivantes sont recensées dans le monde. Et, aujourd'hui, même si 70% des travaux de traduction impliquent la maîtrise de la langue anglaise, la pratique de l'espagnol est devenue, au fil des ans, quasi incontournable. En parallèle, la demande en traducteurs-interprètes s'accentue sur certaines langues réputées difficiles d'apprentissage telles le mandarin, l'hindi, l'arabe ou encore le japonais. De même, il est intéressant de constater un manque de traducteurs en polonais, lituanien et portugais. 

Des niches à privilégier

Au delà du choix des langues, une spécialisation dans un domaine d'activité bien précis peut ouvrir des portes. Des traducteurs techniques sont recherchés par les laboratoires pharmaceutiques, les organismes scientifiques, les cabinets d'avocats et les compagnies d'assurances, entre autres.

Dans le secteur informatique, un nouveau métier, localisateur, a vu le jour face à des besoins en constante augmentation. Ce spécialiste est chargé de traduire les matériaux informatiques afin d'adapter l'interface utilisateur. Il travaille avec les informaticiens pour transposer, dans une autre langue, des pages web, des infographies ou encore des jeux vidéo. 

 

Si vous avez de réelles aptitudes pour les langues étrangères et que les métiers de traducteurs ou d'interprètes vous tentent, n'hésitez pas à vous orienter, dès le départ, vers les langues et les spécialisations recherchées sur le marché de l'emploi. 

Lise Boisselier


Partager sur les réseaux sociaux
Les dernières actualités
Mars 2017
Juin 2016
Montrer plus anciennes
La plateforme Alliance of Pro c'est :
3 691
professionnels inscrits
61 430
crédits dépensés
140 616
crédits gagnés
Envie de recevoir tous les bons plans près de chez vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter :

Simplicité
L'utilisation du site est simple. Il suffit d'indiquer son prénom, son email et votre code postal. La géolocalisation permet au moteur de recherche de vous proposer le professionnel de confiance près de chez vous.
Confiance
Chaque fiche de professionnel inscrit est contrôlée et vérifiée par notre équipe éditoriale. Nous contrôlons les profils pour proposer à nos utilisateurs des professionnels de qualité.
Qualité
La qualité des profils proposés est notre principale préoccupation. Les évaluations et les recommandations sont fournies par des utilisateurs réellement inscrits.