En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, veuillez consulter nos conditions d'utilisation.

Plus d'informations

Paysagiste, entre technique et créativité

Publié le 09/03/2017 | 899 vues

Sous le terme généraliste de paysagiste se cache un métier vaste et passionnant aux multiples facettes. Pour y accéder, une nouvelle formation sanctionnée par un diplôme d'Etat voir le jour dès la rentrée 2015.

 Un métier généraliste en constante évolution

Au fil des siècles, la profession de paysagiste s'est considérablement modifiée et englobe la transformation du paysage à de multiples échelles, allant d'un jardin privé à un grand projet urbain. Alliant l'environnement, l'urbanisme et l'architecture, le paysagiste peut intervenir dans l'aménagement des quartiers résidentiels, jardins publics, centres commerciaux, infrastructures routières, parcs naturels régionaux, entre autres. Conception, réaménagement, restauration ou entretien régulier, ses fonctions varient selon la nature des missions. Polyvalent avant tout, le paysagiste doit posséder toute une palette de connaissances pointues pour faire face à chaque projet dans sa globalité.

Horticulture, techniques de construction, architecture, réalisation d'esquisses, connaissances en voirie et réseaux divers, le professionnel doit maîtriser des techniques bien spécifiques mais ce n'est pas suffisant. Créatif dans l'âme, il est sensible à l'harmonie des matières, des volumes et des couleurs tout en gardant l'objectif de rendre l'environnement plus attrayant et participer à l'amélioration de la qualité de vie. Doté d'un bel esprit d'analyse et d'une vision globale, il doit savoir faire preuve d'imagination tout en tenant compte des contraintes spécifiques du milieu.

 

Un nouveau diplôme d'Etat

Daté du 24 novembre 2014, le décret N°2014-1400 a établi la création du diplôme d'Etat de paysagiste et d'une nouvelle formation accessible sur concours aux candidats de niveau Bac+2.

Il entrera en vigueur dès la rentrée 2015. Les étudiants pourront, alors, se former en trois ans et accéder au grade de master. Cet enseignement spécifique sera délivré aux Ecoles Nationales Supérieures d'Architecture et de Paysage (ENSAP) de Bordeaux et Lille, à l'Ecole Nationale Supérieure de Paysage (ENSP) de Versailles et Marseille, à l'Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage (ENSNP) de Blois ainsi que dans les établissements publics d'enseignement supérieur et écoles d'architecture qui en recevront l'autorisation.

Chaque école propose, en moyenne, 125 places aux futurs paysagistes et dispense des cours adaptés aux nouvelles facettes du métier. La préservation des ressources naturelles, les contraintes liées aux changements climatiques, la dépollution, le recyclage, le retour de la nature en ville sont quelques-uns des sujets connexes à maîtriser, aujourd'hui, pour un futur paysagiste.  

De nombreux débouchés

Les paysagistes débutants accèdent facilement à l'emploi. Les demandes fleurissent dans les cabinets privés, dans la fonction publique ou bien dans les Conseils d'architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement (CAUE).

De nombreux paysagistes s'installent rapidement en libéral et proposent leurs services. Les missions sont diverses, le professionnel peut être amené à réaliser des études de paysages mais aussi de tracés d'infrastructures fluviales, ferroviaires, routières ou de zones d'activités périurbaines.

Il peut être sollicité pour valoriser le patrimoine ou aménager des quartiers urbains. En milieu rural, il intervient sur des missions de reboisement ou encore de réhabilitation de lieux dégradés. Il a aussi un rôle d'expert-conseil auprès des élus à différentes échelles ou auprès des entreprises privées et publiques.

La volonté de préserver la nature, de refleurir et reboiser les villes, l'écologie... La tendance actuelle et la prise de conscience de l'importance d'un environnement naturel laissent présager un bel avenir pour ceux qui choisissent de devenir paysagiste.

Lise Boisselier   

Crédit photo: Atelier Architecte Paysagiste Nelumbo (CC)


Partager sur les réseaux sociaux
Les dernières actualités
Mai 2016
Avril 2016
Montrer plus anciennes
La plateforme Alliance of Pro c'est :
3 669
professionnels inscrits
61 415
crédits dépensés
140 457
crédits gagnés
Envie de recevoir tous les bons plans près de chez vous ?

Abonnez-vous à notre newsletter :

Simplicité
L'utilisation du site est simple. Il suffit d'indiquer son prénom, son email et votre code postal. La géolocalisation permet au moteur de recherche de vous proposer le professionnel de confiance près de chez vous.
Confiance
Chaque fiche de professionnel inscrit est contrôlée et vérifiée par notre équipe éditoriale. Nous contrôlons les profils pour proposer à nos utilisateurs des professionnels de qualité.
Qualité
La qualité des profils proposés est notre principale préoccupation. Les évaluations et les recommandations sont fournies par des utilisateurs réellement inscrits.